On m’a souvent dit :  » j’aime bien les imprimés mais j’ose pas en mettre dans ma déco, j’ai peur que ça fasse grand-mère ».

Quand j’entends ce genre de frein, j’avoue que cela me rend triste que l’on puisse s’interdire un peu de fantaisie par peur de se tromper.

Alors, je vous partage ici mes astuces et comment je fais pour intégrer les imprimés en décoration sans que cela fasse trop chargé ou vieillot.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les imprimés, le plus simple est de commencer petit :

Si dans votre maison tous les murs sont blancs, essayez de changer une parure de draps unie contre une imprimée pour laquelle vous avez eu un coup de coeur.

C’est important, car si l’imprimé ne vous plaît qu’à moitié, vous allez vite vous en lasser et vous dire que finalement, dommage, l’imprimé c’est pas pour moi.

Vous pouvez commencer par un imprimé léger et pas trop chargé pour y aller en douceur par exemple.

Ça se corse : comment associer deux imprimés différents.

Ici, c’est un peu plus délicat et requiert de respecter quelques règles pour avoir un intérieur harmonieux.

– Les couleurs doivent être coordonnées par exemple fleurs bleues, rayures bleues dans les mêmes teintes.

– Les motifs et leur taille doivent être différents. Si vous mettez des grosses fleurs sur des rideaux et des petites fleurs en papier peint par exemple, cela va être très chargé et plus risqué d’avoir un rendu harmonieux.

– Mixez deux imprimés : ce qui fonctionne bien : les imprimés floraux avec les imprimés géométriques. En appliquant ce principe on a peu de chances de se tromper en mixant les imprimés.

Associer plus de deux imprimés différents :

Ici, on applique la règle secrète des décorateurs d’intérieur : la règle des 70-20-10.

C’est une règle que j’applique pour tout quand il s’agit d’associer des couleurs ou des motifs :

– 70% le motif principal (exemple appier peint fleuri)

– 20% le motif secondaire (rideaux rayés)

– 10% le motif tertiaire (coussins à carreaux).

Pour finir, je voudrais revenir sur cette idée : qu’est ce qui cloche avec les grands-mères?

Je sais, c’est une expression. Mais en y réfléchissant, quelle peur se cache la dessous?

La peur d’être has been, la peur du mauvais goût? 

Avant, du temps de ma grand-mère justement, les gens ne changeaient pas leur déco.

Ils achetaient leur meubles neufs une fois et les gardaient toute leur vie.

Je ne dis pas qu’il ne faut jamais changer sa décoration, je m’interroge seulement sur plusieurs choses :

Se soucier de la mode est contre-productif car la mode est un tyran capricieux qui change sans arrêt et très rapidement. Vouloir avoir une décoration à la mode est selon moi, faire fausse route, car il est impossible de tenir le rythme des changements, à moins d’avoir un budget astronomique pour sa déco.

– Vouloir suivre la mode par principe ne vous aide pas à savoir ce que vous aimez vraiment d’une part, et d’autre part c’est source de frustrations sans fin car cela n’aide pas à apprécier ce que l’on a déjà mais met plutôt l’accent sur ce que l’on a pas.

– Se soucier de la mode et se soumettre en quelque sorte à son pouvoir tyrannique me fait m’interroger sur la surconsommation que cela engendre. 

Je ne dis pas qu’il ne faut jamais rien changer.  Je pense qu’il est important de réaliser l’intérêt de faire un foyer à notre image, selon ce que l’on aime vraiment. C’est CHEZ VOUS, il faut que votre intérieur vous plaise à vous en premier. Si ca ne plaît pas à d’autres où que ce n’est pas à la mode ce n’est pas important.

Pour conclure et revenir un peu sur le sujet de départ : osez mettre des imprimés chez vous, ça met de la vie dans les maisons !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *